Être une Lady Dior une heure ou deux.












Il y a des jours comme ça où se prendre pour Lady Diana n'est que chose simple (ou presque). J'ai toujours été fascinée par la monarchie anglaise et tenir ce sac Lady Dior me rapproche, avec une certaine pudeur, de la princesse tant aimée. Cet accessoire, ici vintage, offre une allure de « grande dame » à celle qui le tient en main. J'adore son côté « Je le porte avec une jupe midi ou un short jean. » et j'aime aussi l'espace qu'il contient (vous savez ce genre de vide que l'on arrive à combler avec tout et n'importe quoi et qui nous fait perdre la tête parfois : « Où sont mes clés ? Où est mon téléphone ? »...). Bon c'est vrai qu'il est un petit peu luxeux ce Chouchou (Oui le Lady Dior s'est d'abord appelé Chouchou puis Princesse.) mais porter un objet que je qualifierais de grandiose fait du bien au moral surtout quand il est accompagné d'une jolie tenue printanière signée Johanna Ho. Alors j'ai profité de ces quelques heures, dans ce beau jardin, à jouer à l'archiduchesse. 









Sac Lady Dior chargé d'histoire trouvé sur InstantLuxe.com
Jupe et top court imaginés par Johanna Ho pour le printemps/été 2015
Sandales dénichées chez André



Photos : Juliette Becerra (Instagram)

Le Ritz et son Serendipity (Cocktail préféré de Johnny Depp)




Quand on fait une escale au Ritz c'est souvent pour une belle et bonne raison. On y va pour donner une interview, pour admirer une présentation ou pour un petit déjeuner presse pour une grande maison. Je crois qu'il est grand temps de s'y rendre juste comme ça, pour boire un verre et d'arrêter de spéculer face à la devanture du palace. Voici la recette du fameux Serendipity de Colin Peter Field, chef barman du Hemingway. Il n'y a pas que le Mojito dans la vie !


La recette du Serendipity :
- 2 branches de menthe fraîche
- 1 cuillère à café de sucre
- 1/10 de Calvados
- 2/10 de jus de pomme
- Champagne Ritz


Dans un tumbler  :
- Mettre la branche de menthe entière après lui avoir coupé la
 tige et le sucre. 
- Ajouter le Calvados et triturer ces ingrédients en écrasant très
 légèrement la menthe. 
- Ajouter beaucoup de glaçon et le jus de pomme. 
- Remplir de champagne.
- Dégustez et dites " Serendipity ! "

Samar

www.unelibanaiseaparis.com



Dans la vie on fait des rencontres. On les provoque un peu parfois et heureusement ! Samar c'est Une libanaise à Paris pour vous mais pour moi c'est beaucoup plus. Lorsque j'ai ouvert la porte de son bureau, là tout près des Champs Elysées, j'ai été submergée par un je ne sais quoi très agréable. Je la voyais là, assise à son bureau, très belle en Tod's. Et puis nous avons parlé, longuement et j'ai versé quelques larmes. Ce moment fut fort, il m'a fait un bien fou car oui, il y avait au coeur de Paris une femme comme moi, une femme qui a la même sensibilité que la mienne, une femme qui prône le bien-être et la santé avant les strass et les paillettes. Cette heure passée à se regarder parler a, je pense, tissé un lien incassable entre elle et moi. Elle est généreuse Samar. Elle m'a aidé. Elle donnerait sa chemise. 

Chanel ... Pour l'amour de la presse papier

Plus les années passent, plus le numérique prend de la place. D'un côté c'est formidable, on gaspille moins de papier, on parle écologie, on pense à la nature. Sincèrement, le digital estun air encré mais rien ne remplace un bon vieux journal. Mais oui vous savez ce papier qui porte une odeur forte, qui est immense, qui a de l'allure. Cet objet fidèle et ponctuel que l'on achète tôt le matin est incomparable. Il a ce côté précieux que le web n'a pas et Chanel aimeça, les petites choses en plus qui font la différence. Karl adore lire, avoir quelque chose en écriture manuscrite entre ses mains (malgré qu'il soit plus connecté qu'on ne le croit). C'est peut-être pour ça qu'il a ajouté à ces incroyables mailles une poche à journal. C'est une idée encore une fois amusante, pratique et si Chanel. Votre journal ou magazine devient accessoire, un passe-temps que l'on porte sur soi quand on s'ennuie ici ou là. L'effet Chanel reboostera-t-il les ventes de la PQN ?

Les pompons de Lanvin

L'hiver prochain, la femme Lanvin aura ici ou là quelques pompons qui nous
feront penser aux embrasses de nos rideaux. Pompons aux oreilles ou sur le buste
 d'un pull, pompons accrochés aux bottines, pompons à la ceinture aussi... Bref des pompons !
En plus d'adorer ce mot, j'aime particulièrement le mouvement de cette petite chose que
j'adore toucher, c'est toujours doux, limite soyeux. Ils gigoteront au rythme de notre
démarche avec une certaine finesse. Ça sera vraiment beau.  J'imagine que Albert Elbaz doit
trouver à cet objet décoratif quelque chose de délicat, de couture. Maintenant on peut dire que
nos élégants voilages ont ce truc très Lanvin, très mode... Oui voilà !

Lettre ouverte à Rime Arodaky, créatrice de robes de mariées

© Greg Finck



Il y a des moments comme ça qui ne durent que quelques minutes mais qui ont le don de me marquer. Quand j'y pense je n'ai failli pas pouvoir fouler la porte de ton atelier car je ne trouvais pas l'immeuble. Samar m'avait dit que tu avais cette petite chose en toi de très précieuse, de très " comme nous ". C'était un très joli moment, émouvant presque, car sans se connaître des choses sont passées. C'était beau de t'écouter parler de ton combat pour enfin avoir la chance d'habiller les amoureuses. Tu les rends si belles Rime, avec cette modernité qui dérange peut-être les traditions mais qui fait que ton travail est unique. Avec Cachemire sur les genoux, sur le canapé là tout au fond, je t'écoutais parler avec une certaine admiration, les yeux rivés à la fois sur les portants tout de blanc vêtus. Je crois que j'ai du te dire " J'ai envie de me marier là ! " et tu m'as répondu " Oh tu as le temps tu sais ... ". Ton métier est si pur, si honnête car toutes les femmes qui sonnent à ta porte sont pleines d'excitation, d'enthousiasme... Ça doit être bien le matin de se réveiller pour rendre le rêve de certaines enfin réel. Il pétille ton job Rime ! Je ne savais pas vraiment comment parler de toi de façon objective, formelle, alors je préfère le faire comme ça, aux yeux de tous pour que tout le monde puisse lire à quel point tu es talentueuse.

Mon petit Instant Luxe

© Juliette Becerra (Instagram)





Je crois qu'il est important de s'accorder de temps en temps quelques instants luxueux. Comment ça instants luxueux ? Disons qu'un beau matin une certaine envie vous prend de vous habiller très 70's (oui avec une jupe culotte très large et un petit haut coloré pastel), de chausser des escarpins noirs et de tenir de façon très élégante un sac Chanel ayant de l'âge. Une fois vêtue, vous prenez votre voiture et vous vous dirigez dans la rue la plus chic de votre ville (rue Alsace-Lorraine à Orléans). Puis, vous cherchez un lieu à la devanture adorable où prendre le petit déjeuner (l'Hôtel de l'Abeille) avec une amie toute aussi apprêtée que vous. Vous êtes souriante, pleine de vie. Soudain, une jeune femme (oui celle qui vous a dévisagé lorsque vous avez franchi la porte) vous demande : " Dites-moi, où s'offrir ce sac Chanel vintage indémodable ? " et vous lui répondez de façon tout à fait logique " Sur Instant Luxe, ce site complètement dément où vous pouvez dénicher les basiques des marques les plus prestigieuses comme Chanel, Hermès ou encore Dior à des prix plus qu'intéressants... ". Oui, vous lui avez sûrement donné une sacrée info car elle est déjà sur son smartphone à taper www.instantluxe.com ... Généreuse que vous êtes !








Il est peut-être temps de vous faire plaisir sur Instant Luxe et de profiter de 
mon code promo de 20€ valide pendant 3 mois à partir de 250 € d'achat : 
- CLEMENCE20 -
Bon shopping !

© Juliette Becerra (Instagram)





Seulement Chanel



Sac Chanel Timeless déniché sur Instant Luxe et produits de beauté Chanel
que l'on peut s'offrir sur la boutique en ligne Chanel 

Mademoiselle Choupette en dix points • (Extrait du Karl Daily)



• Réveille Karl sans ménagement à 7 heures tous les matins.

• S'assoit à table pour déguster des croquettes et de la terrine dans de la vaisselle Goyard.

• Se comporte comme une princesse et se fait entretenir, selon Karl.

• A deux " nounous " qu'elle adore, Françoise et Marjorie, qui la brossent au moins deux fois par jour et tiennent un journal détaillé du moindre de ses faits et gestes.

• Sait utiliser un iPad.

• Ses jouets préférés sont les sacs en papier.

• A son spécialiste attitré pour les manucures, entre autres urgences...

• Ne miaule pas, ne ronronne pas, " tout passe par ses yeux " selon Karl. " Elle sait exactement ce qu'elle veut. "

• Adore regarder Karl dessiner mais refuse de le laisser écrire des lettres.

• Déteste le parfum !

Topshop Unique Automne-Hiver 2015/2016


Oui, j'ai eu le souffle coupé devant la beauté de ce défilé Topshop Unique. Sir Philip Green nous 
a en quelque sorte fait une piqure de rappelle sur ce très bel héritage de la mode britannique. 
C'était si beau. J'ai tout de suite vu la citadine anglaise, marchant avec insouciance dans les rues 
de Chelsea tout de cuir vêtue. C'était génial aussi ce clin d'oeil à Nicolas Ghesquière avec 
ces matières nobles et luxueuses complètement Louis Vuitton. Cette collection c'est comme 
un souffle venant des années 70 et ça c'est plutôt formidable car les femmes, durant cette 
décennie, ont su assembler les fleurs à la fourrure, l'aspect vernis à la laine et rendre le 
" très court " pas vulgaire du tout. Parfois, je regrette de ne pas être née à cette époque.