Seulement Chanel


Faire du " seulement Chanel " c'est too much ? 

Mademoiselle Choupette en dix points • (Extrait du Karl Daily)


• Réveille Karl sans ménagement à 7 heures tous les matins.

• S'assoit à table pour déguster des croquettes et de la terrine dans de la vaisselle Goyard.

• Se comporte comme une princesse et se fait entretenir, selon Karl.

• A deux " nounous " qu'elle adore, Françoise et Marjorie, qui la brossent au moins deux fois par jour et tiennent un journal détaillé du moindre de ses faits et gestes.

• Sait utiliser un iPad.

• Ses jouets préférés sont les sacs en papier.

• A son spécialiste attitré pour les manucures, entre autres urgences...

• Ne miaule pas, ne ronronne pas, " tout passe par ses yeux " selon Karl. " Elle sait exactement ce qu'elle veut. "

• Adore regarder Karl dessiner mais refuse de le laisser écrire des lettres.

• Déteste le parfum !

Topshop Unique Automne-Hiver 2015/2016


Oui, j'ai eu le souffle coupé devant la beauté de ce défilé Topshop Unique. Sir Philip Green nous 
a en quelque sorte fait une piqure de rappelle sur ce très bel héritage de la mode britannique. 
C'était si beau. J'ai tout de suite vu la citadine anglaise, marchant avec insouciance dans les rues 
de Chelsea tout de cuir vêtue. C'était génial aussi ce clin d'oeil à Nicolas Ghesquière avec 
ces matières nobles et luxueuses complètement Louis Vuitton. Cette collection c'est comme 
un souffle venant des années 70 et ça c'est plutôt formidable car les femmes, durant cette 
décennie, ont su assembler les fleurs à la fourrure, l'aspect vernis à la laine et rendre le 
" très court " pas vulgaire du tout. Parfois, je regrette de ne pas être née à cette époque.


Et j'ai choisi du camel



Je suis réticente à la couleur camel. Je trouve ça très beau, très élégant mais je ne me suis
jamais aventurée vers cette teinte qui, selon moi, est très difficile à porter. Et je me suis
rendue sur mon eshop d'amour ou le site tout épuré partout, COS. J'adore COS, 
c'est toujours raffiné, très minimaliste et les vêtements sont bien coupés. Me voilà, les manches 
retroussées comme si je me trouvais devant une assiette de makis, à chercher la chose qui 
comblerait un désir certain. Elle m'est apparue comme une évidence, cette écharpe camel
Mais oui elle irait bien avec mon manteau gris clair et ce pull en laine blanc que je ne met 
jamais ! Elle sera parfaite avec du bleu marine aussi ou du rose... Elle est géniale cette couleur.

95% laine / 5% cachemire

Voyage voyage

© Juliette Becerra (Instagram)






Ce que je sais maintenant, enfin je le savais déjà un petit peu, c'est qu'une tenue permet de voyager. Vous pouvez être dans votre chambre, face à votre miroir et partir soudainement à São Paulo ou Rio de Janeiro. J'ai ressenti cette sensation d'évasion ultime quand j'ai enfilé ma robe GIG. Ce jaune, cette géométrie parfaite et sa coupe... Le tout m'a poussé à mettre un fond de Sergio Mendes. Me voilà entrain d'imiter une Samba en admirant la délicate tombée de cette robe. Et dans mon voyage imaginaire, j'ai eu envie de faire une escale à New York. Il suffisait simplement de glisser ce sac Carolina Herrera tout frangé de cuir. Ces deux pièces me rendent plus américaine que jamais et l'idée me plait bien... Le dépaysement est plus fort que lorsque j'enfile un 501 et des Converse. Le raffinement est un art que ces deux maisons maitrisent parfaitement. 


Le grand manteau rose Marc Cain

© Juliette Becerra (Instagram)





Petite, mes copines avaient des manteaux un peu rosés. Ma mère m'a toujours fait porter du bleu marine (En même temps c'est beau le bleu marine). Je n'ai pas le souvenir d'avoir été frustrée par ce manque mais en grandissant je le fus pleinement. Quand Marc Cain a sorti ce manteau rose pastel cachemire partout, je l'ai serré dans mes bras, très fort, en murmurant  avec admiration à Marie « Non mais il est trop beau... ». Enfin je peux me couvrir de rose, avoir bonne mine en terrasse avec mon café. Et puis porter sur ses épaules cette teinte aussi parfaite, c'est aussi faire plaisir à ceux qui vous entourent, ceux que vous croisez. Elle se fait trop rare cette couleur, elle nous parait si frêle que l'on n'ose se l'approprier. Et si on révolutionnait tout ça ? Rendre hommage à Edith Piaf ou à Jacquemus par exemple... Ou à qui vous voulez.


Le pull complètement parfait de Victoria Beckham






Victoria Beckham a présenté sa collection pour l'automne-hiver prochain et ce que l'on peut dire c'est que son vestiaire est divin. On a vu de gros boutons cousus sur de très beaux manteaux, un  gros travail sur le volume des jupes, des encolures originales mais surtout ce pull. Oui ce pull blanc immaculé tout en volume sur les manches. Un col roulé qui frôle la perfection, c'est assez rarissime mais là il faut avouer qu'elle est géniale cette " petite laine ". Tout de suite on se l'imagine avec une jupe similaire (que l'on a pas dans son dressing) ou un beau pantalon noir bien coupé ou encore quelque chose de fluide avec de délicates rayures tennis. Ce qu'il faut absolument trouver, en plus de ce pull complètement parfait, c'est cette manchette qui rend tout de suite ce vêtement précieux. Ce qui est formidable dans tout ça, c'est que ce pull existe aussi en bleu marine et Dieu sait que le bleu marine c'est subtile (c'est aussi la couleur préférée d'Inès de La Fressange). Verdict ? Comme d'habitude, Victoria Beckham se réinvente chaque saison tout en proposant une collection sophistiquée et pleinement réussie.



La touche Amelia Toro

© Juliette Becerra (Instagram)






Quelle tenue porter pour le très élégant brunch du dimanche ? Mince alors on l'a trop mis ce pantalon 7/8 avec ce délicat chemisier blanc... Il est peut-être l'heure de se proposer autre chose pour cette occasion hebdomadaire à base de crêpes au citron, de tartines salées et de fougasses. Et pourquoi pas une robe ? Oui une robe mais pas n'importe laquelle. Elle devra être précieuse, fragile à l'oeil et raffinée. Et j'ai enfilé cette robe Amelia Toro pour ce déjeuner copieux. J'aime son côté travaillé, ce col qui assagit ma silhouette, cette coupe un peu écolière... On imagine très bien Blair Waldorf descendre de sa chambre dans cette tenue, prête à boire son jus d'abricot et a avaler une brioche à tête. Et puis on a pas besoin d'accessoiriser cette pièce car les différentes matières qui la composent remplacent bijoux et autres petites choses qui brillent. C'est fou l'effet de cette robe, elle ne rend personne indifférente, elle vous rend unique. C'est ça la touche Amelia Toro.




Le plus beau secret de beauté est transgénérationnel




La première fois que vous avez emprunté discrètement ce fameux rouge à lèvres appartenant 
à votre mère, une sensation folle vous a envahie. Un doute sur l'utilisation de ce bâton ? 
" Comment fait maman déjà ? ". Rappelez-vous, vous n'aviez pas loin de dix ans. 
Regarder celle qui vous a mise au monde se maquiller était un moment précieux, presque 
quotidien et surtout passionnant. Il était parfois trop rapide cet instant beauté mais sa 
répétition, chaque matin, vous a permis de retenir ces gestes purement techniques. 
Cette étagère non loin du grand miroir débordait de couleurs. Ce or que porte le N°5
ce vert anis qui lui porte le N°19 ou ce rose pâle du nom de Coco Mademoiselle
Elle a aussi une façon de se parfumer. Derrière les oreilles, sur le cou puis à l'intérieur 
des bras afin de faire profiter le monde qui l'entoure lorsqu'elle bouge les coudes. 
Un certain secret de beauté qu'elle a piqué à votre grand-mère et que vous vous êtes approprié.
 L'art de se parfumer se transmet comme un secret de famille. Se maquiller c'est la même chose. 
Se faire belle est donc une histoire transgénérationnelle.

Un peu de Karl par-ci une touche de Karl par-là



Aujourd'hui je suis un peu la femme Karl Lagerfeld. En fouillant dans le lookbook printemps-été 2015, je suis tombée sur une silhouette un peu immature mais complètement géniale. Cette jupe en cuir rose pâle, si délicate avec ses crochets poétiques. J'ai eu envie de me balader avec elle dans ce froid sec, très tôt ce matin. Et puis ces chaussures denim partout, style creeppers printanières, sont amusantes surtout mêlées avec ce sac plus que pratique au nom de Karl. C'est tellement génial le bleu dans une tenue, cela met du baume au cœur, du peps. Tout le monde aime le bleu je crois. Enfin, une tenue Karl Lagerfeld sans la touche Choupette n'est pas une tenue Karl Lagerfeld. Accrochée à mon sac, cette petite chose toute douce donne à cette tenue un je ne sais quoi plutôt plaisant pour moi mais surtout pour ceux qui ont leurs yeux focalisés sur cet objet précieux griffé à ma main. Karl Lagerfeld, ce génie.